Robert G. Springsteen



Mini-biographie

Il sera plus actif sur la fin d'une carrire assez bien remplie et auprs des studio Paramount pour le compte du producteur Ac. Lyles. Springteen s'tait spcialis dans un genre que nous adorons, le western.

Sa collaboration avec A.C. Lyles lui permettra d'utiliser des vieilles gloires du western qui taient en fin de carrire pour la plupart d'entre eux.

Le seul reproche qui tait fait Springsteen tait sa facon de direction d'acteur la mme qu'il utilisait depuis toujours et il s'en fichait un peu cela est certes regrettable car nous lui reconnaissons un vrai talent cach.

Il est aussi avec Joe Kane l'un des rares avoir oeuvr pour les studios Republic mais il faudra attendre le milieu des annes 50 pour voir un changement radical dans la facon de travailler de Springsteen puisqu'elle sera de bien meilleur qualit que ce qu'il a fourni chez Republic.

Une bonne priode pour lui celle de Universal studio o il fera quelques westerns assez percutant qui touchrent un public assez satisfait: La patrouille de la violence, Le collier de fer en sont des exemples concrets. Il faudrait mettre son actif aussi deux westerns qui sont des russites Cole younger, Gunfighter (1958) et He ride tall (1964) qui sont de trs beaux westerns.
Beaucoup de tlvision aussi : Wagon train, Bonanza, Rahwide.

Un western qui m'a fait toujours plaisir venait de lui : Taggart (1964) dont le titre d'exploitation francaise est Cinq mille dollars mort ou vif.

Remercions nanmoins ce monsieur du cinma.
james


Filmographie de ses westerns: - Louez ses films :

Hostile Guns 1967
Fort Bastion ne rpond plus (Red Tomahawk) 1967
La loi des hors la loi (Waco) 1966

Toute la ville est coupable (Johnny Reno) 1966
Sur la piste des Apaches (Apache Uprising) 1966
Les perons noirs (Black Spurs) 1965
Cinq mille dollars mort ou vif (Taggart) 1964
La patrouille de la violence (Bullet for a Badman) 1964
La valse des colts (He Rides Tall) 1964
Le collier de fer (Showdown) 1963
Gunfight at Black Horse Canyon 1961 tlfilm.
Le roi des chevaux sauvages (King of the Wild Stallions) 1959
Le desperado de la plaine (Cole Younger, Gunfighter) 1958
A Perilous Journey 1953
The Toughest Man in Arizona 1952
Oklahoma Annie 1952
Frisco Tornado 1950
Covered Wagon Raid 1950
Hills of Oklahoma 1950
Arizona Cowboy 1950
Singing Guns 1950
Navajo Trail Raiders 1949
Hellfire 1949
Death Valley Gunfighter 1949
Sheriff of Wichita 1949
Renegades of Sonora 1948
Sundown in Santa Fe 1948
Son of God's Country 1948
Under Colorado Skies 1947
Along the Oregon Trail 1947
Marshal of Cripple Creek 1947
The Rustlers of Devil's Canyon 1947
Oregon Trail Scouts 1947
Homesteaders of Paradise Valley 1947
Vigilantes of Boomtown 1947
Stagecoach to Denver 1946
Santa Fe Uprising 1946
Conquest of Cheyenne 1946
The Man from Rainbow Valley 1946
Sun Valley Cyclone 1946
Home on the Range 1946
Sheriff of Redwood Valley 1946
California Gold Rush 1946
Wagon Wheels Westward 1945
Colorado Pioneers 1945
Marshal of Laredo 1945


Comme beaucoup de ralisateurs prolifiques en sries Z, la grande partie de ses ralisations est indite en France, surtout ses premiers westerns. Mais ne parlons pas de ses derniers en collaboration avec A.C. LYLES o la sauce mlange avec pas mal d'acteurs vieillissant a du mal tre digre. Il faut voir La loi des hors la loi ou Fort Bastion ne rpond plus pour s'en rendre compte. Ceci dit ses meilleurs westerns reste pour moi ceux tourns avec Audie Murphy : Le collier de fer et La patrouille de la violence et bien sur Le desperado de la plaine avec Frank Lovejoy.

Longway

Le collier de fer et La patrouille de la violence et bien sur Le desperado de la plaine, 3 westerns que j'ai la chance de possder et qui chaque visu est un rel plaisir, revu dernirement La patrouille de la violence rien dire, j'ai trouv cela excellent.

Je connais de ce ralisateur des westerns commes:
Le roi des chevaux sauvage
A perillous journey
Singin guns avec l'excellent Wardell Bond

Un des tous derniers avec Hostile guns western de RG Springsteen

james


Les perons noirs (Black Spurs) 1965
Vu cette aprs midi, western des productions du sinistre A.C. Lyles qui avait et je le rappelle rcupr les vieilles gloires du cinma notamment ceux qui contriburent aux westerns (Rory Calhoun, Bruce Cabot, Richard Arlen, John Agar etc...) western dont le synopsis aurait pu se rapprocher de celui de Jack Arnold (Une balle signe X) mais qui sur le fond n'a pas la mme consistance.
L'histoire est assez prenante mais trop d'images de studios gachent certainement un bon western. R. G. Springsteen nous avait habitu mieux surtout quand il travaillait chez Universal, ma note 6.5/10.

james