Gregory Peck



Citations:

"Gregory Peck tait aussi un homme de partage et d'amiti, ouvert aux autres et gnreux. [...] Depuis de nombreuses annes, il tait pour moi un ami trs cher".

Jacques Chirac


Mini-biographie

De son vrai nom Eldred Gregory, Gregory Peck apparut pour la premire fois l'crand dans Jours de gloire (Days of glory) sous la direction de Jacques Tourneur en 1944. Son premier western fut le clbre Duel au soleil (Duel in the sun) de King Vidor en 1947 o il interprte pour l'une des seules fois un rle de "bad guy". Un an aprs il tourne avec Richard Widmark dans La Ville abandonne/Nvada (Yellow sky) un assez bon western. Henry King le dirige dans La cible humaine/L'homme aux abois(The gunfighter) en 1950 dont le scnario est extrait d'une histoire de William Bowers et de Andr De Toth

En 1958, William Wyler qui avait dj fait Vacances Romaines (Roman Holiday) avec Gregory Peck en 1953, ralise Les grands espaces (The big country) avec Burl Ives un bon western que Grgory Peck a co-produit avec William Wyler.

Beaucoup de personnes pensent que Gregory Peck n'est pas un hros de western. Personnellement, je pense qu'il est un assez bon "westerner" mais qu'il est plus convainquant dans d'autres genres de rles. Gregory Peck tait un gant, il excella dans beaucoup de genres comme l'aventure (Moby Dick de John Huston), le policier (Arabesque de Stanley Donen), le western (Duel au soleil), le drame contre l'antismitisme (Le mur invisible de Elia Kazan), la comdie romantique (Vacances romaines) et le thriller (La maison du docteur Edwards de Alfred Hitchcock). Il a tourn avec les plus prestigieux ralisateurs et a donns des interprtations superbes. Gregory Peck nous a quitt le 12 juin 2003 nous laissant plus d'une cinquantaine de films.

vl92

J'ai revu Fort invincible de Gordon Douglas (1950) et j'avais envi de faire un topic sur ce personnage.
Il dbute avec la R.K.O. en 1944 (j'adore cette major). Il vas s'imposer comme un acteur qui fera une carrire que nous lui connaissons, des rles trs forts et d'entre Days of glory de Jacques Tourneur. The valley of decision de Tay Garnett et toujourd dans les annes 40 La maison du docteur Edwards, Jody et faon, Nevada, ville abandonne, Duel au soleil et Un homme de fer. Il est vrai dans ce dernier un role taill sur mesure celui d'un gnral qui envoit ses pilotes vous une mort certaine mais en ayant le plus grand respect pour eux. Peu de temps aprs, La cible humaine tueurs lass, fatigu qui traine sont carcan et qui accuse le coup de la provocation, gnial western tout comme Les bravados western trs ennuyeux mais nous dmontre une certaine lassitude pour ces rles de vengeur sans vergogne, des rles faits pour lui mis toutes preuves et dans toutes circonstances. Les annes 60/70 moins prolifiques mais quel acteur aussi, toutes les femmes rvait d'avoir un tel homme ct d'elle, mais il su garder un public assez large dont nous en faisons partis nous aussi les messieurs.

james

Duel au soleil est un chef-d'oeuvre du western. Gregory Peck encore jeune dbutant partage le rle vedette avec Joseph Cotten et Jennifer Jones (qui est sublime). Ce film est mettre au mme niveau que Johnny Guitare savoir un western mlo-flamboyant. La scne finale o Gregory Peck et Jennifer Jones s'entretuent dans un dcor dsol est inoubliable et est digne d'une tragdie antique.
Bravados rsume la personalit de l'acteur dans tous ses westerns, c'est un film psychologique o Gregory Peck sans excs comme dans la pluparts de ses westerns nous fait ressentir les afres de la haine, sa dtermination, et aussi son dsarroi et sa douleur lorsqu'il comprend qu'il a tu des innocents la place du vritable assassin de sa famille. C'est pour moi son meilleur western.
Quand L'or de Mackenna et Les grands espaces ce sont deux grosses super productions o Gregory Peck malgr son rle de vedette russit se fondre parmi toutes les autres stars de ces deux films. Mais l'intrt principal de ces deux splendides westerns grand spectacle ne sont pas seulement les acteurs mais tout ces paysages grandioses qui rsument eux deux l'immensit des territoires amricains, la majestuosits des sites, et tout ceci accompagn par des thmes musicaux vous couper le souffle (le gnrique et la narration du dbut de L'or de Mackenna dure prs d'un quart d'heure et mettent le spectateur d'entre dans un total dpaysement).
Un conseil : ces deux films que j'ai vu leur sortie dans les salles (en format 70/mm pour L'or de Mackenna), si vous les voyez par hasard l'affiche dans un cinma; n'hsitez pas! Oubliez la vido, entrez dans la salle, installez vous confortablement, et vous ne serez pas du.
longway

-Duel au soleil, j'ai bien aim ce film, mais sans plus, bon scnario, trs belles images. Certains aspects m'ont un peu agac : le ct mlo excessif avec la musique associe au genre, et le personnage de la bonne, que le ralisateur a rendue trs nave avec une voix (VF) trs aige, cela ressemble plus une caricature, c'est trs trs limite.

-Les grands espaces malgr la longueur ce film m'a beaucoup plu.

-L'or de MacKenna l'histoire m'a paru invraisemblante, et je n'ai pas accroch ; les effets spciaux, comme les course cheval sont assez mal faites, c'est trs tonnant pour un western des annes 60 ?

Colorado


Filmographie de ses westerns: - Louez ses films :

Un colt pour une corde (Billy Two Hats) 1974 De Ted Kotcheff

Quand siffle la dernire balle (Shoot Out) 1971 De Henry Hathaway

L'or de Mackenna (Mackenna's Gold) 1969 De Jack Lee Thompson Avec Omar Sharif

L'homme sauvage (Stalking Moon, The) 1969 De Robert Mulligan

La conqute de l'Ouest (How the West Was Won) 1962 De John Ford, Henry Hathaway et George Marshall

Les grands espaces (Big Country, The) 1958 De William Wyler

Les bravados (Bravados, The) 1958 De Henry King

Fort invincible (Only the Valiant) 1951 De Gordon Douglas

La cible humaine/L'homme aux abois(The gunfighter) 1950 De Henry King

La Ville abandonne/Nvada (Yellow sky) 1948 De William A. Wellmann

Duel au soleil (Duel in the Sun) 1947 De King Vidor


La collaboration Gregory Peck-Henry King :

Un matin comme les autres (Beloved Infidel) 1959

Les bravados (Bravados, The) 1958

David et Bethsabe (David and Bathsheba) 1951

La cible humaine/L'homme aux abois(The gunfighter) 1950

Les neiges du Kilimandjaro (Snows of Kilimanjaro, The) 1952

Un homme de fer (Twelve O'Clock High) 1949

Outre La cible humaine et Les bravados qui sont des western, Gregory Peck et Henry King ont apport leurs collaborations d'autres genres de films dont la guerre (Un homme de fer, un film dcevant), l'aventure (Les neiges du Kilimandjaro), le drame (David et Bethsabe et Un matin comme les autres).

vl92


La cible humaine/L'homme aux abois(The gunfighter) 1950 De Henry King

C'est un western qui fit couler beaucoup d'encre depuis sa sortie dvd. Voici ce que j'en pense d'un point de vue personnel.

Henry King est un ralisateur trs estim quand il ralise ce western pour le compte de la Fox, Gregory Peck y joue le rle d'un aventurier/justicier et qui est un homme dont la vie sera un drame lui tout seul pour cet homme fatigu.

Il nous dcrit aussi ce qu'est la vie d'un "gunfigther" d'un tireur d'lite et lui il se considre comme le meilleur du territoire du far-west.
Il finira tragiquement laissant ses illusions derrire lui, western d'un niveau trs relev je considre nanmoins son ct conventionnel de l'histoire que l'on peut retrouver dans n'importe quel western des annes 50.
La cible humaine est bien sur voir ou revoir mais attention de ne pas tomber dans la focalisation d'un genre qui reste encore dcouvrir.

james